L'actualité de la profession médicale

Nos dernières recherches en dynamique sociale médicale, fédérale et internationale
Infirmières à coeur ouvert

En Suisse, près de 46% des infirmières et infirmiers abandonnent leur métier avant l’âge de la retraite.

Forum des idées - Limiter les gestes médicaux inutiles

Pierre Nicollier, directeur opérationnel de Medix et adepte de la smarter medecine a été invité sur le plateau de Forum pour présenter son projet.

Béatrice Schaad: "La relation patient-médecin est en danger"

Béatrice Shaad, cheffe du Service de la communication au CHUV et spécialiste dans le domaine des doléances à l’hôpital, a été nommée professeure à la Faculté de médecine de Lausanne. En 2012, elle a créé l’Espace Patients & Proches qui permet aux patients de parler de leurs mauvaises expériences à l’hôpital, le but étant de restaurer un lien de confiance entre les patients et les médecins et de comprendre les dysfonctionnements de la mécanique hospitalière.

Des pays de l'UE veulent interdire l'exportation de médicaments

Les ministres de la santé de l’Union Européenne sont inquiets au sujet de l’approvisionnement de médicaments. En effet, une l’interdiction sélective et limitée dans le temps pourrait être mise en place. Cette problématique est à l’ordre du jour depuis 2016.

Une vague bleue menace les medtech

A partir de mai 2020 et suite aux scandales des prothèses de hanches et des implants mammaires défectueux, l’homologation automatique dans l’Union Européenne de ces produits ne sera plus assurée. Cette industrie représente actuellement 2,3% de la richesse crée chaque année dans notre pays.

L'infertilité, une souffrance qui reste souvent taboue

Afin d’accompagner les couples qui ont recours chaque année de traitements d’infertilité, des services de soutien se mettent en place. Actuellement, en Suisse ils seraient au nombre de 12'000 à passer par ce chemin long et complexe.

Santé: un million de personnes ont été admises à l'hôpital en Suisse en 2018

En 2018, 12% de la population Suisse, soit plus d’un million de personnes, ont été admises dans un hôpital. Les causes les plus fréquentes sont les blessures suite à un accident (190'000 cas). Voici quelques chiffres pour l’année 2018 : 178'000 – Hospitalisations suite aux maladies du système ostéo-articulaire 155'500 – Hospitalisations suite aux maladies du système circulatoire 100'000 – Hospitalisations suite aux troubles psychiques / troubles du comportement 86'000 – Naissances 216'120 – Personnes travaillant dans le secteur hospitalier En moyenne, une hospitalisation a couté environ 13'000 CHF. « Au niveau suisse, le résultat financier 2018 des hôpitaux était équilibré, avec des charges d’exploitation de 30,4 milliards de francs et des produits d’exploitation atteignant 30,5 milliard de francs. Les charges ont progressé de 1,6% par rapport à 2017, soit moins qu’en moyenne des cinq dernières années (+2,8%). Les coûts salariaux représentaient 50% des charges. ».

Stalicla: vers un premier essai clinique de médecine personnalisée

Une start-up genevoise du nom de Stalicla a pour but de proposer des options de traitements adaptées aux personnes atteintes d’autisme. Actuellement, la prise en charge de ces patients n’est pas toujours efficace alors que 1,5% de la population mondiale est atteinte. Leur premier essai clinique basé sur la médecine personnalisée est prévu dans quelques mois. Le Président du Conseil d’Administration de l’Institut Suisse de Bio-informatique, monsieur Jérôme Wojcik, va rejoindre la start-up le 1er décembre afin de prendre en charge la partie big data ainsi que le diagnostic clinique.

Un site web pour comprendre la médecins de précision

L’Institut suisse de bioinformatique, l’Université de Lausanne et le CHUV ont développé le site precisionmed.ch qui propose des explications sur la médecine de précision et en particulier les nouvelles approches du traitement du cancer. En effet, l’analyse des tumeurs au niveau moléculaire est déjà utilisée en oncologie et permet d’avoir un diagnostic précis et, par conséquent, un traitement sur mesure. Le but principal du site est de mettre en avant les enjeux de la médecine de précision, « d’une part, la possibilité d’éviter un lourd traitement aux patients dont on sait, grâce aux analyses génétiques et aux prédictions moléculaires, qu’ils y seront résistants ; d’autre part, la possibilité d’étendre l’usage d’un médicament traditionnellement prescrit pour le traitement d’un cancer donné en présence de certaines mutations précises. ».

Quartiers, consommation de boissons sucrées et obésité liés

Le laboratoire GIRAPH des HUG, l’EPFL, l’Université de Genève ainsi que le CHUV ont effectué une étude inédite sur la prévalence de l’obésité et de la consommation excessive de boissons sucrées dans certains quartiers de Genève. Ces recherches, menées entre 1995 et 2014, portent sur 15'767 genevois de 20 à 74 ans. 500 hommes et 500 femmes ont ainsi été reçus chaque année par l’Unité d’épidémiologie populationnelle (UEP) des HUG pour répondre à des questionnaires portant sur la santé, l’activité physique et les habitudes alimentaires. L’UEP a également réalisé des bilans sanguins ainsi que des analyses anthropométriques. Dans le cadre de cette étude, c’est l’IMC (indice de masse corporelle) qui a été utilisé pour mesurer les risques liés au surpoids. Pour rappel, un IMC normal se situe entre 18.5 et 25, le surpoids se situe entre 25 et 30 et l’obésité au-delà de 30. Ont été considérées comme boissons sucrées toutes les boissons qui contiennent des sucres ajoutés. En Suisse, leur consommation atteint 80 litres par personne et par an. Ces liquides peuvent non seulement provoquer des gains de poids mais également des risques pour la santé (augmentation de l’adiposité viscérale, dysrégulation lipidique, diminution de la sensibilité à l’insuline). Contrairement aux méthodes utilisées dans la majorité des études en épidémiologie spatiale, les chercheurs de cette étude n’ont pas travaillé avec des zones géographiques prédéfinies mais uniquement avec les coordonnées géographiques des lieux de résidence des participants. « Cette méthode d’analyse spatiale révèle ainsi que l’IMC des habitants de Genève n’est pas distribuée au hasard géographiquement.. (…). Ils ont constaté qu’il existait un chevauchement spatial important entre les personnes déclarant consommer des boissons sucrées en excès et les zones d’habitation où l’IMC de la population était supérieur à la moyenne. » L’identification des zones spécifiques où l’IMC est trop élevé et la consommation de boissons sucrées excessive va aider à la mise en place d’interventions et de campagnes de prévention plus adaptées et ciblées et éventuellement plus efficaces.

La Suisse dépense plus que la moyenne pour ses soins de santé

Les dépenses en soins de santé en 2018 ont atteint 12.2% du PIB de la Suisse. La moyenne des pays de l’OCDE (l’Organisation pour la coopération et le développement économiques) est de 8.8%. La Suisse se classe 2ème, juste derrière les États-Unis. L’OCDE précise qu’au cours de 15 prochaines années, ces dépenses vont encore croître, jusqu’à dépasser la croissance du PIB dans presque tous les pays qui font partie de l’Organisation. « Parmi les domaines dans lesquels les dépenses pourraient être ‘’plus efficaces’’ figure le recours aux médicaments génériques. Le rapport préconise aussi le transfert des tâches des médecins vers les infirmiers et d’autres professionnels de santé, qui pourrait ‘’atténuer la pression des coûts et permettre de réaliser des gains d’efficience’’.’ ». Toujours selon ce rapport, l’espérance de vie progresse moins vite à cause des modes de vis malsains (celle-ci aurait même reculé dans 19 pays en 2015). Cela se traduit principalement par le tabagisme (19.1% en Suisse), l’alcool (9.2 litres d’alcool pur par an et par personne en Suisse) et l’obésité (41.8 % d’adultes obèses ou en surpoids en Suisse).

Des alliages biorésorbables pourraient révolutionner le soin des fractures

Le magnésium est le métal le plus approprié pour les plaques et les vis employées en cas de fracture car le corps humain est capable de le dégrader. Cette résorption est un grand avantage car elle évite la ré-opération du patient. Des chercheurs de l’EPFZ se sont penchés sur ce processus afin de le comprendre et d’amener la possibilité d’alliages médicaux sur mesure. En effet, si ce métal a l’avantage d’être léger, biorésorbable et de favoriser la croissance osseuse, il est cependant trop mou pour pouvoir être utilisé seul. Actuellement, le magnésium est couplé avec de l’yttrium et du néodyme mais ces derniers sont des métaux étrangers pour le corps humain. De plus, les séquelles à long terme ne sont pas encore connues. Ainsi, les chercheurs ont remplacé cela par du zinc et du calcium, présents dans le corps humain et résorbables. Les résultats démontrent « un mécanisme jamais encore observé de « désalliage » (…) soit la dissolution d’ions de magnésium et de calcium et la persistance de ceux de zinc, qui s’enrichissent. ». En ayant permis de prévoir la durée de résorption, ces travaux ouvrent la possibilité d’alliages sur mesure en fonction des applications souhaitées : « une décomposition lente pour les stents servant à dilater les vaisseaux sanguins ou plus rapide pour les plaques et vis servant à réduire les fractures ».

Doublement du délai de prescription pour les dommages corporels: nouveau droit à partir du 1er janvier 2020

Le Conseil Fédéral a annoncé la modification du délai de prescription pour les dommages corporels, qui passera de 10 à 20 ans a partir du 1er janvier 2020. Cette adaptation concerne deux points principaux : « Premièrement, le délai de prescription relatif passe d’un an à trois ans pour les prétentions fondées sur un acte illicite ou sur un enrichissement illégitime. En d’autres termes, les personnes ayant subi un dommage auront trois ans, à partir du moment où elles auront connaissance de ce dommage et de la personne tenue à réparation, pour faire valoir leurs prétentions. » « Deuxièmement, le délai de prescription absolu sera de vingt ans en cas de dommage corporel. La prescription sera ainsi plus l’écueil qu’elle est aujourd’hui pour les victimes de dommages différés. ». Suite à cette modification, nous vous conseillons de vérifier que votre contrat de responsabilité civile professionnelle est à jour. Nos partenaires spécialisés se tiennent à votre disposition en cas de questions. Pour cela, nous vous prions de nous envoyer un mail à l’adresse mihaela.ospel@carelyse.ch.

Santé: 214 cas de rougeole recensés en Suisse depuis le mois de janvier

Depuis janvier, 214 cas de rougeole, dont deux mortels ont été recensés en Suisse. Ce chiffre est six fois plus élevé qu’en 2018.

Se faire soigner par un médecin, bientôt une exception ?

« Grâce à la créativité de nos caisses-maladie, se faire soigner par un médecin sera peut-être bientôt une exception. Quelle option choisirez-vous, vous faire soigner par un(e) infirmier(ère), par un « spécialiste expérimenté », par un « conseiller numérique » ou par un(e) pharmacien(ne) ? ».

Santé: les médecins devraient bientôt pouvoir prescrire du cannabis

3000 personnes atteintes du cancer ou encore de la sclérose en plaque ont obtenu des autorisations exceptionnelles de la Confédération en 2018 pour pouvoir utiliser le cannabis et soulager leurs douleurs.

Santé: notre cerveau, comme un thermostat, peut amplifier ou diminuer la douleur

Une étude publiée récemment dans la revue scientifique américaine Cell Reports et s’intéressant au circuit cérébral responsable des variation des signaux de douleur, affirme que l’amygdale centrale est en partie responsable de la perception de la douleur. Cette dernière agirait à la manière d’un thermostat qui contrôle la température.

Dépister le cancer du sein plus tôt pour les femmes à risque

En Suisse, près de 6000 nouveaux cas de cancer du sein sont diagnostiqués chaque année. Cette maladie est la première cause de mortalité chez les femmes entre 40 et 50 ans. Octobre Rose, campagne de prévention contre le cancer du sein, met en avant que cela touche des femmes de plus en plus jeunes.

La toxicomanie, maladie moins honteuse

La justice considère désormais que les personnes souffrant d’une dépendance comme « malades ». Ces dernières ont donc la possibilité de s’adresser à l’assurance-invalidité, pour autant que leur capacité de travailler soit entamée par des troubles psychiques tels que la schizophrénie ou la dépression.

Genève veut développer un prototype de drone ambulance

Afin de désengorger les routes et de gagner du temps, le canton de Genève aimerait développer un drone ambulance pour le transport non urgent des patients entre les HUG et l’hôpital des Trois-Chênes.

Un master en médecine pour lutter contra la pénurie de généralistes

Les étudiantes en médecine de l’Université de Fribourg ont désormais la possibilité de poursuivre la filière du Master en médecine humaine. 40 étudiants seront déjà présents à la rentrée universitaire de cet automne.

Les universités suisses paient 70 millions aux éditeurs scientifiques, mais veulent les faire plier

Afin de pouvoir avoir accès aux articles qui sont publiés dans les revues scientifiques, les universités suisses dépensent plus de 70 millions de francs par an.

Allemagne: pour la justice, la gueule de bois est une "maladie"

Au cours du week-end de l’Oktoberfest à Munich, la Cour allemande a estimé dans un arrêt rendu public que la gueule de bois est une maladie.

Primes maladie 2020 : "On peut agir contre la hausse des coûts de la santé"

En 2020 et sur l’ensemble de la Suisse, la prime moyenne de l’assurance maladie va augmenter de 0.2%. Selon le conseiller fédéral Alain Berset, cette nouvelle est encourageante.

Bientôt plus remboursée en France, l'homéopathie continue de faire débat

L'homéopathie, coupable pour les autorités françaises de Santé de ne pas faire la preuve de son efficacité, ne sera plus du tout remboursée en France en 2021. Ce mouvement de désamour est souvent partagé en Europe, sauf en Suisse où elle est remboursée.

Soins intensifs : l'hypnose en renfort

Aux soins intensifs, on recourt à l’hypnose clinique pour améliorer le vécu des patients et atténuer l’empreinte du séjour.

Assurances maladies : une partie des médecins et assureurs proposent de nouveaux tarifs

Une nouvelle grille sur les coûts de la santé, nommée Tardoc, a été soumise vendredi à l'appréciation du Conseil fédéral. Elle inclut la suppression des prestations stationnaires et la réduction du catalogue de prestations de 4600 à 2700 positions.

Le Dr Youtube n'est pas de bon conseil pour l'eczéma

Les informations médicales provenant des médias sociaux, notamment Youtube, n'est pas fiable en particulier les conseils liés à l'eczéma atopique. Les informations sur la durée de traitement ou les risques potentiels sont par exemple jugés insuffisants par des chercheurs de l'hôpital universitaire de Bâle.

Des chercheurs suisses ont découvert un nouveau ligament du genou

La Clinique universitaire de Balgrist, à Zurich, annonce la découverte d'un nouveau ligament du genou. Baptisé AIML (Accessory Iliotibial Band-Meniscal Ligament), il est présent chez seulement 13% des personnes.

Médecin acquittée de l'accusation de meurtre

Une médecin de Bâle-Campagne a été acquittée de la prévention de meurtre par le Tribunal pénal, mardi à Muttenz (BL). Elle était accusée d'avoir pratiqué une aide au suicide irrégulière sur une sexagénaire en 2016.

Santé: lancement d'une initiative pour la libéralisation des assurances maladie et accidents

Une initiative pour la libéralisation des assurances maladie a été lancée. Le but: laisser plus de choix aux assurés. Les initiants présenteront leur texte mercredi.

Suicides en Suisse : une première étude livre les métiers à risque

Dans quelles professions rencontre-t-on le taux de suicide le plus élevé? La RTS s'est procuré la première étude suisse sur le lien entre suicide et travail. Sur 82 métiers examinés, 7 sont à risque pour les hommes et 4 pour les femmes.

Me faire soigner à distance ? Moi, jamais

Pourquoi se faire soigner à distance alors que le contact humain est si important ? Pourquoi recourir à la téléconsultation alors que le médecin doit souvent vous examiner ? Pourquoi accepter cette déshumanisation des soins ?

Santé: le transfert de nerfs, un nouvel espoir pour les tétraplégiques

Grâce à une nouvelle technique de transfert de nerfs, des tétraplégiques ont pu se servir à nouveau de leurs bras.

Assurance maladie: les primes devraient augmenter de 2 à 3% en 2020, selon Comparis

Les primes maladies de l'assurance devraient repartir à la hausse une fois de plus. Pour le comparateur en ligne Comparis, il faut s'attendre à une augmentation de 2 à 3% en 2020. Et ce en raison de la hausse des prestations médicales, qui annulent les baisses de prix ou de tarifs.

Thierry Weber: «La pratique de la médecine va vivre une révolution»

Médecin-entrepreneur et spécialiste de la santé numérique, Thierry Weber considère le dossier électronique du patient comme une solution pour réduire les coûts de la santé. Les hôpitaux le proposeront dès 2020.

La Confédération pourrait faire une croix sur les subsides d'assurance maladie

Ueli Maurer ne veut plus que la Confédération mette la main au porte-monnaie pour les subsides d'assurance maladie, rapporte le Tages Anzeiger dans son édition du jour. Cette fuite a fait l'effet d'une bombe. Le chef des Finances souhaiterait que cette tâche revienne aux seuls cantons.

Stabilité des coûts au 1er trimestre 2019 dans le canton de Vaud. Vers une réduction des primes 2020 ?

Les derniers chiffres disponibles montrent que la stabilisation des coûts de la santé se poursuit au 1er trimestre 2019, après une année 2018 qui aura vu les Vaudois payer environ 200 millions de francs de primes en trop. Compte tenu de cette tendance et des réserves accumulées, la Société vaudoise de médecine (SVM) est toujours en faveur d’une baisse des primes pour 2020, afin aussi de ne pas exagérément désinciter les patients à se rendre chez leur médecin en cas de problème de santé.

Médecine: bientôt des fauteuils roulants dirigés par la pensée ?

Des fauteuils roulants dirigés par la pensée sont testés actuellement en Allemagne, grâce à une interface développée à l'EPFL. Cela demande plusieurs semaines d'entraînement aux patients.

Santé: la Fédération des médecins suisses a recensé 14 erreurs médicales en 2018

MÉDECINE La Fédération des médecins suisses (FMH) a recensé 14 erreurs médicales au cours de l’année 2018. Celles-ci ont été constatées en médecine interne, en chirurgie et chirurgie orthopédique.

Emilie Uldry, première femme nommée médecin cadre en chirurgie viscérale

La Dresse Émilie Uldry, 40 ans, s’est spécialisée dans la chirurgie du foie, du pancréas et des voies biliaires. Son service au CHUV l’a élue meilleure enseignante de l’année en 2013.

La médecine d'urgence veut être plus reconnue

Le métier d'urgentiste manque de reconnaissance en Suisse. Contrairement à d'autres pays européens, ce type de médecine n'est toujours pas reconnu comme une spécialité.

2ème pilier: les actifs paient pour les rentiers

Pour combler les lacunes de financements des rentes, environ 90 milliards de francs auraient été redistribués par les assurés actifs en faveur des retraités.

Un demi-millard de francs pour les soins infirmiers

L'augmentation du nombre d'infirmiers formés pourrait coûter 502 millions de francs à la Confédération, si le projet est validé.

Une nouvelle campagne pour le carnet de vaccination éléctronique

Quelque 214'000 personnes utilisent aujourd'hui le carnet de vaccination électronique en Suisse. Les autorités lancent une nouvelle campagne d'information à l'occasion de la Semaine européenne de la vaccination.

Santé: des chercheurs de l'EPFL développent une méthode de rééducation non invasive pour paraplégiques

Des scientifiques de l’EPFL et des chercheurs brésiliens ont développé une méthode de rééducation non invasive pour paraplégiques. Le système a été testé sur deux patients. À la fin de l’évaluation, ils étaient capables de se déplacer de manière autonome.

En Valais, la pratique médicale suscite encore assez de vocations. Pour le moment...

Le serment d’Hippocrate fait toujours des émules dans notre canton. Le Valais compte encore suffisamment de médecins, selon une enquête de l’Observatoire valaisan de la santé dévoilée hier lundi. Mais la relève est tout juste assurée: le risque de pénurie de généralistes subsiste.

Médecins: des chercheurs israéliens impriment un coeur en 3D à partir de tissus humains

Pour la première fois dans l'histoire de la médecine, des chercheurs israéliens sont parvenus à imprimer un coeur complet, en 3D, avec ses cellules et ses vaisseaux sanguins. Ils ont utilisé des tissus du patient, une piste envisagée pour éviter les rejets de greffe.

America's Health Care System is Broken: What Went Wrong and How We Can Fix It ?

Thirty-two percent of US health care spending goes to hospital care, and 20% goes to physicians’ charges. The cost of hospital care in the United States is 2-3 times greater than in most similar countries.

Un certificat médical via WhatsApp pour 9 euros

Les patients alémaniques peuvent se commander en Allemagne des certificats médicaux et les recevoir via WhatsApp. La méthode laisse sceptique.

Une seconde classe dans l'assurance maladie ?

La conseillère nationale Yvette Estermann (UDC/LU) propose une nouvelle formule contre la hausse des primes d'assurance maladie.

David Olivier : Why aren't more doctors NHS chief executives ?

We see more doctor CEOs outside the hospital sector, but it’s still a small minority. NHS Providers found that only a third of NHS CEOs had clinical qualifications, 63% of whom trained as nurses, but only 19% as medical doctors and 15% as pharmacists or allied health professionals.6

Infirmières, ne partez pas!

Les besoins en personnel soignant augmentent, les soignants quittent leur métier, et rien n’est fait pour stopper cette hémorragie, constate l’infirmière et candidate genevoise au Conseil des Etats Béatrice Hirsch

When will machines replace doctors ?

Antoine Hubert, CEO of Aevis Victoria, is a strong believer in digitization in the healthcare sector, though in his view, the changes have not been as radical as in other sectors. It will take some 15 years, he says, before robots could really replace surgeons.

"Protéger le patient à l'ère de l'ADN est un gros défi"

Les dossiers médicaux seront difficiles à anonymiser quand la génétique s'imposera. Un dilemme pour la science.

Objectif de coûts pour l'assurance-maladie

La chef de la caisse maladie CSS Philomena Colatrella veut limiter à 2,3% la hausse des coûts de la santé par an en Suisse. Avec une croissance de 3,9% en moyenne annuelle depuis 1996, la charge financière devient lourde pour les ménages avec enfants, reconnaît-elle.

FDA warns about robotic devices for mastesctomy and other cancer surgeries

The US Food and Drug Administration has issued a warning to patients and doctors considering the use of robotic surgery for mastectomy and other cancer-related surgeries, saying that robotic surgeries are not approved for the treatment or prevention of cancer.

"Pourquoi bloquer le meilleur obstacle au VIH?"

Un médicament très coûteux utilisé contre la transmission du sida va devenir plus difficile d'accès sur internet. La communauté gay proteste.

AInsi meurent les Suisses

Mourir paisiblement chez soi à un âge avancé, si possible pendant son sommeil, est l’idéal de nombreux individus. En réalité, 8 Suisses sur 10 décèdent dans un home pour personnes âgées ou dans un hôpital.

SSMI Symposium 2019

Au centre de l'attention : l'enfant gravement malade - un défi pour la médecine de soins intensifs pour adultes ?!

"Le compagnonnage doit rester un pilier central de la médecine"

AVIS D’EXPERT - Selon un collectif de chirurgiens, la formation entre pairs est un aspect fondamental de la médecine qui permet de découvrir de nouvelles techniques, de nouveaux gestes ou des dispositifs innovants.

La qualité du sperme a chuté de 50 %

Deux produits chimiques que l'on trouve dans de nombreux ménages sont co-responsables du déclin spectaculaire de la qualité du sperme.

Forfaitisation du stationnaire privé: un danger pour les médecins et les patients

Un accord se dessine entre les assureurs et les cliniques privées. En imposant un forfait basé sur le diagnostic, il aurait des conséquences néfastes sur la qualité des soins et la liberté thérapeutique des médecins indépendants qui s’y opposent.

Quel est le meilleur système de gouvernance des hôpitaux suisses ?

Un cabinet de consulting à Zurich a comparé les conseils d'administration des 20 plus grands hôpitaux suisses avec le privé. L'étude souligne le manque de gestionnaires, tout en questionnant l'autonomie et les compétences des membres.

La décision "maladroite" d'un médecin d'écrire son nom sur son bonnet de bloc est en train de changer la sécurité dans les hôpitaux du monde entier

Pour tenter d’éviter toute confusion lors d’opérations chirurgicales, le Dr Rob Hackett, anesthésiste australien, a décidé de porter un bonnet de bloc avec son nom : « Rob… anesthésiste ».

La multiplication des centres Medbase, filiales de Migros, inquète

Les centres médicaux Medbase, filiales de la Migros, ont le vent en poupe. La Société vaudoise de médecine tire pourtant la sonnette d'alarme, inquiète de la liberté thérapeutique des médecins salariés par le grand groupe.

Le CHUV neuvième meilleur hôpital du monde

Le Centre hospitalier universitaire vaudois se classe dans le top 10 des meilleurs hôpitaux de la planète, d'après le palmarès annuel du célèbre magazine Newsweek.

"L'autorité politique doit être plus aggressive" face aux pharmas

Le prix de certains médicaments pour des maladies rares ou des cancers suscite toujours plus de réactions. Pour le patron de Swissmedic Stéphane Rossini, le politique doit augmenter la pression sur les entreprises pharmaceutiques.

Berlin voudrat repatrier les médecins allemands venus travailler en Suisse

Le ministre de la santé allemand regrette l’exode de centaines de médecins et soignants de son pays vers la Suisse.

Pourquoi l'enseignement de la médecin doit-il évoluer ?

Enseignement présentiel, enseignement à distance, objectifs pédagogiques, suivi, évaluations, contrôles, dans tout cela, où est le sens ?

L'hôpital fribourgeois restera dans les chiffres rouges en 2019

Le HFR continuera d’évoluer dans les chiffres rouges cette année.

La Suisse a le meilleur système de santé en Europe

Selon le communiqué de presse de la FMH, l’Euro Health Consumer Index 2018 place la Suisse au premier rang dans le classement des meilleurs systèmes de santé en Europe.

Il ne faut plus tout faire pour tout le monde en matière des soins

La santé est l’une des priorités des Suisses et le débat sur ses coûts est relancé à l’échelon politique. Pour le président des médecins romands Philippe Eggimann, il s’agit notamment de mieux adapter les soins à chacun.

Le parti socialiste lance son initiative pour alléger les primes maladie

Le parti socialiste veut plafonner les primes à 10% du revenu disponible des ménages, pour soulager les frais des familles à faibles et moyens revenus.

L'impératif de l'investissement durable pour les assureurs

L’industrie de l’assurance entend contribuer positivement à un développement économique durable.

The first dexterous and sentient hand prothesis has been successfully implanted

La première prothèse de main habile et sensible a été implantée avec succès.

A Chinese artificial intelligence (AI) system has beaten a team of elite doctors in a tumor diagnosis comptetition

Un nouveau système d'intelligence artificielle arrive à diagnostiquer davantage de tumeurs cérébrales qu'une équipe de médecins d'élite.

Les hôpitaux vaudois débordent, des dispositifs de crise sont activés

Les hôpitaux vaudois font face à un afflux massif de patients depuis deux semaines et présentent un niveau de crise de 4 sur 4.

Médecins mis en cause pour des pots-de-vin de laboratoires d'analyse

Des médecins sont à nouveau pointés du doigt pour leurs pratiques douteuses. La NZZ am Sonntag rapporte plusieurs cas de "pots-de-vin" de laboratoires versés à des praticiens de la médecine à Genève.

Le Saint Graal de la phrama: des médicaments pour vous, conçus par vous

De grandes sociétés comme Roche et Novartis combinent de nouvelles technologies permettant de collecter des informations avec le séquençage génétique, dans le but de créer des médicaments adaptés aux biomarqueurs spécifiques d’un individu.

Dopage: Les médecins révisent leurs règles

La Fédération des médecins suisses (FMH) va réviser dès le 19 février ses dispositions déontologiques sur le dopage.

Parler plus, pour prescrire moins

Des réunions pour parler plus et prescrire moins ! C'est le point d'honneur mis en avant par des réunions de médecins et de pharmaciens à travers la Suisse. Leur but ? Faire diminuer le coût de la santé.

Comment certains médecins facturent des millions à l'assurance de base

Facturer plus de 20 heures de travail par jour, pratiquer des coloscopies à la chaîne pour plus de 800'000 francs par an: les factures détaillées de certains spécialistes interrogent sur les tarifs médicaux et le contrôle des médecins.

Le torchon brûle entre les médecins et assureurs

L'association des médecins valaisans ne décolère pas contre les assureurs au sujet des tarifs des soins ambulatoires.

Les prestataires de soin commettent le plus d'abus à l'assurance maladie

Plus de la moitié des abus à l'assurance maladie seraient le fait, non pas des usagers, mais des prestataires de soin, révèle Le Matin Dimanche. Un médecin aurait notamment facturé des journées de travail de 40 heures.

Les caisses traquent les "médecins hors normes"

Les assureurs filtrent désormais systématiquement les prestataires de soins aux factures à première vue trop élevées. Ces dernières années, le volume des montants perçus indûment par les médecins grimpe en flèche.

Un médecin l'emporte face à 33 cantons

Le praticien bernois avait été condamné à rembourser 2,9 millions de francs car ses prestations ne respectaient pas la LaMal. Il a eu gain de cause devant le Tribunal fédéral.

The Insulin Wars

How insurance companies farm out their dirty work to doctors and patients.

Le jeu des chiffres

Jouer avec les chiffres est à la mode en ce moment et, dans tous les jeux, il y a des gagnants et des perdants. Comme par hasard, dans le secteur de la santé, les gagnants sont souvent ceux qui définissent les règles du jeu et les perdants, certains groupes de médecins.

Les robots meilleurs que les médecins pour dépister des cancers

L'intelligence artificielle pourrait s'avérer bien plus précise que les humains et les examens traditionnels pour détecter les pré-cancers du col de l'utérus, selon des chercheurs.

Médecine: comment évaluer l'efficacité des dispositifs numériques ?

La médecine numérique est-elle différente ? C’est la question qui est posée dans un excellent éditorial publié en juillet 2018 dans le journal médical The Lancet. Son objectif est de réfléchir aux évaluations que doivent subir les services et outils numériques avant d’être diffusés à large échelle.

Vices et vertus des objets connectés au service de la santé

Applications et autres appareils électroniques mettent le système de santé traditionnel au défi, explique Nicolas Bourdillon, chercheur à l’Unil et responsable recherche et développement de la start-up Becare SA.

Les robots remplaceront-ils un jour les médecins ?

L'intelligence artificielle en médecine est en plein essor. De très puissants algorithmes permettent déjà d'améliorer le dépistage de certaines maladies. Mais jusqu'où faut-il aller ?

Pierre un médecin d'un nouveau genre

Médecin et informaticien à 29 ans, Pierre Starkow donne un coup de fouet digital au monde médical.

SImon Regard, un urgentiste au chevet de la santé

Le médecin genevois a actualisé son livre de synthèse sur «La santé en Suisse», une publication dans laquelle il ne s’engage pas. Il n’en a pas moins des convictions profondes sur la nécessité de réformer le système

Tolérece zéro contre les erreurs médicales cachées

Les fabricants et hôpitaux qui ne déclarent pas les erreurs médicales s'exposeront à de lourdes sanctions dès le 1er janvier 2019.

Les médecins devront être admis par les cantons

Les cantons devraient gérer l'admission des médecins remboursés par l'assurance maladie. Le National a adopté mercredi par 128 voix contre 40 un concept de pilotage du domaine ambulatoire, décrié à gauche sur certains points. Le dossier passe au Conseil des Etats.

Motion déposée pour l'achat de certains médicaments en supermarché

Une motion du PLR déposée récemment au Conseil des Etats demande d'autoriser la vente en libre accès de médicaments sans ordonnance n'ayant posé aucun problème de sécurité depuis au moins dix ans.

Santé: le gel des cabinets médicaux provoque de multiples querelles

Médecins, assureurs et défenseurs des patients s’écharpent sur la future loi régissant l’admission de nouveaux médecins dans le secteur ambulatoire.

Renforcer le conrôle sur les implants et les prothèses

Les patients suisses devraient avoir l'assurance de pouvoir bénéficier d'un renforcement de leur sécurité et de la qualité des implants, prothèses et autres dispositifs médicaux.